- LA CHAÎNE DE L'ESPOIR -



L’association


Créée en 1988 par le Pr Alain Deloche, chirurgien cardiaque et l’un des pères fondateurs de Médecins du monde, l’association La Chaîne de l’espoir opère chaque année en France une centaine d’enfants malades ou blessés issus de pays démunis.

10 000 enfants ont été opérés depuis 15 ans, dont plus de 1 500 enfants opérés en 2007.
20 000 enfants ont été parrainés depuis 15 ans.


Parallèlement, et afin de développer les soins en Afrique et en Asie, La Chaîne de l’espoir crée des hôpitaux, forme le personnel, envoie des missions médicales pour opérer sur place et permet à des enfants d’être scolarisés.

Des familles d'accueil permettent à des enfants démunis
de se faire opérer en France!

- Histoire vécue -

Laurence Clot et sa famille accueillent des enfants de pays démunis qui viennent se faire opérer en France.

C’est le cas de Mussa, un petit Irakien de 6 ans et demi. Mussa est un « enfant bleu » : il souffre d’une tétralogie de Fallot, une malformation cardiaque extrêmement grave. Menacé d’asphyxie à tout moment, il reste petit pour son âge et marche avec difficulté. En Irak, où une intervention à cœur ouvert est impossible en raison de son coût élevé, les médecins ne lui donnent pas plus de cinq ou six ans à vivre. En France, s’il avait été opéré encore bébé, Mussa aurait grandi comme n’importe quel petit garçon. C’est pour pallier cette injustice que la famille Clot a voulu devenir famille d’accueil bénévole pour La Chaîne de l’espoir.

« La Chaîne de l’espoir : quel nom magnifique ! s’exclame Laurence Clot. De l’accompagnatrice au chirurgien en passant par les familles d’accueil, sans oublier les donateurs, chaque maillon est essentiel pour sauver la vie d’un enfant»

Mussa vient d’être confié aux mains expertes de l’équipe de chirurgie cardiaque du Dr Tamisier, à l’hôpital Necker-Enfants malades (Paris). Pour Laurence commence alors l’angoisse de l’attente. « Quand on m’a annoncé par téléphone qu’il s’était réveillé et que l’opération avait magnifiquement réussi, quel soulagement ! »

Un mois plus tard, des liens très forts se sont créés entre le petit
Irakien et sa maman d’accueil
: « Un mois, c’est trente bains, trente dodos, et combien de bêtises, de câlins et de bisous ! déclare Laurence avec un sourire. J’essaie pourtant de ne pas trop m’attacher. Pour nous protéger, pour protéger Moussa, et pour que la séparation ne soit pas trop douloureuse»

Au Vésinet, lieu de résidence de la famille, tout le monde a joué le jeu de La Chaîne de l’espoir : le dentiste a examiné Mussa gracieusement. Un bel exemple, concret, d’entraide et de générosité : « Ces valeurs sont les plus belles et les plus universelles ! » conclut Laurence.

Devenir famille d'accueil

La famille d’accueil accompagne l’enfant malade durant son séjour en France, comme si c’était le sien. Aucune connaissance médicale n’est requise, simplement du temps, de l’attention et de l’affection.

Les critères :

- La disponibilité : 2 à 3 mois en moyenne, avec une présence quotidienne auprès de l’enfant
- La mobilité : véhicule indispensable
- Le lieu de résidence : Caen, Lyon, Nantes, Nice, Paris, Rennes, Toulouse, ou leurs proches environs
- L’engagement : accueil bénévole de l’enfant ; les frais médicaux sont remboursés par La Chaîne de l’Espoir

Les familles d’accueil sont sélectionnées sur entretien avec les équipes de La Chaîne de l’Espoir. Plus de 300 familles constituent aujourd’hui le réseau de La Chaîne de l’Espoir.

Si vous êtes intéressé :
Tél : 01 44 12 66 70 (Paris)

 soins-enfants@chainedelespoir.org 



La Chaîne de l'espoir
96, rue Didot, 75014 Paris

     www.chainedelespoir.org 
Tél : 01.44.12.66.66



Retrouvez également le blog de La Chaîne de l'espoir
 en cliquant ici 



  PAGE D'ACCUEIL  -

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :